Estimation des prix de l’immobilier à Besançon


Voilà un sujet qui anime bon nombre de conversation en Franche-Comté : les prix de l’immobilier à Besançon. Cette grande ville de la région, préfecture du Doubs, attire en effet de nombreux habitants, qu’ils travaillent dans l’une des grandes entreprises de la ville, qu’ils étudient dans l’une de ses écoles ou universités ou qu’ils aient à se déplacer jusqu’en Alsace voire en Allemagne ou ailleurs. Est-il intéressant d’être propriétaire à Besançon et d’y vivre ? C’est ce à quoi l’estimation des prix de l’immobilier à Besançon peut répondre.


Un prix au mètre carré « raisonnable »


Estimation maison en ligne

Selon les dernières études consultées, le prix du mètre carré à Besançon s’élève en moyenne à 1 900 €. Ce qui est raisonnable selon les experts pour une ville telle que Besançon. Celle-ci est en effet bien desservie par les transports publics, son patrimoine architectural est préservé, elle compte plusieurs espaces verts tels que la Gare d’eau, son centre-ville est animé… bref, il y fait bon vivre.


Cette moyenne de prix doit être relativisée par ce qui se pratique dans tel ou tel quartier. La Boucle du Doubs, centre historique de Besançon, a les prix au mètre carré les plus chers de la ville, quel que soit le type et la qualité du bien. Une situation qui est sensiblement la même dans un quartier tout proche et très prisé, Chaprais, avec notamment le quartier des Cras, de Viotte ou de la Rotonde.


Des prix plus abordables se rencontrent dans les quartiers nord comme Planoise ou dans des secteurs pratiquement déserts, mais qui ravirons les amoureux de nature, tels que Chailluz et sa forêt.


Enfin, un des quartiers en vogue où les prix restent corrects est Orchamps-Palente.


Dans tous les cas, quel que soit vos souhaits en matière d’immobilier, restez informé de l’actualité bisontine : construction d’habitations neuves, nouvelles lignes de tram ou de bus, fermeture d’une voie ferrée, lancement d’une grande entreprise ou fermeture d’une usine… Tous ces indices jouent irrémédiablement sur les prix de l’immobilier.

ch be lu ca